Les danses en Afrique sont nombreuses, elle correspondent à la diversité des pays (ethnies) qui la compose, chaque pays d'Afrique possède une musique rythmique et une gestuelle différente.

La danse africaine exprime des mouvements qui reflètent le quotidien des êtres humains (naissances, baptêmes, mariages, circoncisions, funérailles, danses des masques...) ainsi que la vie des animaux. Le danseur puise son énergie dans le sol pour la transmettre à tout son être. Elle aide à sentir son propre rythme et à bouger toutes les parties de son corps. C'est une danse ludique et sportive qui s'adresse à tous, elle est en harmonie avec le rythme des percussions. La pratique régulière de la danse africaine amène souplesse, tonicité, endurance, enracinement, elle est un moyen d'expression des émotions. La danse africaine peut rendre compte de situations collectives ou personnelles, elle permet d'interpréter des animaux, des êtres, vivants, défunts ou totémiques. La danse africaine peut être dédiée à une tradition (rituel) ou à une divinité (masque, dieu...), elle permet d'offrir à l'homme, la synchronisation de la tête et du corps, de la pensée et de l'instinct, avec la libération du geste dans l'abandon du rythme. la danse africaine est une démarche qui guide l'homme au plus profond de son être, pour le conduire à l'épanouissement de sa personnalité, à la fois sur le plan physique, spirituel, intellectuel, social ; elle est un mode de vie. La danse africaine communique et raconte la vie culturelle et sociale des différents peuples africains. Elle constitue un ensemble de danses originales adaptées à toutes les circonstances qui rythment les grands événements de l'existence, elle est l'expression vivante de sa philosophie et la mémoire de son évolution, elle fait partie du patrimoine culturel africain qu'ils se transmettent de génération en génération.

Il existe deux styles de danse sur le continent, la danse africaine Profane, la danse africaine Sacrée.

La danse africaine Profane

Elle est une danse populaire de réjouissances, accessibles à tous. Elle a une fonction sociale et conviviale, de distraction et d'amusement. Elle autorise une grande liberté d'expression et se prête à l'improvisation. Elle est le reflet d'une identité culturelle enrichie par la tradition et la modernité, elle apparaît souvent dans des spectacles organisés.

La danse africaine Sacrée

Elle est issue de la transmission orale de leurs rites et n'autorise aucune transformation, seul les initiés la pratiquent. Elle a pour rôle la fonction d'initiation et l'apprentissage des cultes spécifiques. Ces danses Sacrées conduisent le danseur à un niveau psychologique et physiologique qui le mèneront à la transe. Elles sont tributaires d'un calendrier précis, elle se déroulent bien souvent dans un lieu secret, endroit réservé pour les cérémonies. La danse africaine regroupe à la fois l'histoire du patrimoine africain, une forme de médiation, un art du spectacle, un sport, une hygiène de vie, une façon d'exprimer les rapports de l'homme avec la nature et la société, elle est un langage universel, il ne peut y avoir de danses africaines sans émotion.

Par Guillaume & Pauline (http://www.flickr.com/photos/guillaumecolin/)