La musique traditionnelle africaine est l'héritage historique et culturel du Grand empire Mandingue. Elle est transmise de manière orale. Elle est centenaire et liée au quotidien de la vie africaine, les célébrations de mariages, les naissances, les baptêmes ainsi que les fêtes des différentes saisons et pour bien d'autres occasions. Elle est de manière générale accompagnée de chants traditionnels toujours porteurs de messages et de danse traditionnelle reproduisant différents travaux de forges, d'agricultures, de pêches... Ainsi que la vie animale.

Voici quelques instruments traditionnels africains issus de la culture Mandingue :

 

Les rythmes des Malinkés témoignent d'une richesse musicale qui racontent l'histoire de cette culture.

Les premiers hommes de l'empire Mandingue sont les Wankara, ils sont venus en 2760 av J.C. des bords du Nil d'où ils chassèrent les habitants (pygmées). Les Wankara créèrent un état organisé appelé Oudouma (région des fêtes nocturnes) en 760 av J.C. Cet état fût additionné à l'empire du Ghana puis son déclin a conduit les Malinkés a fonder le grand empire du Mali qui regroupe : la Guinée, le Mali, le Burkina Faso, la Sierra Léone, la côte d'Ivoire, le Liberia, le Sénégal et la Gambie.

Le roi Soundiata Keita a marqué l'histoire des Malinkés, il fût l'instigateur de l'expansion de l'empire Mandingue puis organisa la société en castes, en contraignant chaque fils a apprendre le métier de son père. Soundiata Keita fonda la capitale de l'époque appelée Niani dans laquelle résida un autre roi célèbre, Mansa Moussa, qui fût connu pour l'impressionnante quantité d'or qu'il apporta à l'Empire.

Instrument africain